Thomas Bruce, 7e seigneur d'Elgin, 11e comte de Kincardine

Époux de ma 2e cousine, Elizabeth Oswald du côté paternel.

 

Ci-dessus, un portrait du mari de ma 2e cousine Elizabeth Oswald, Thomas Bruce, 7e comte d'Elgin et 11e comte de Kincardine (portrait d'Anton Graff, vers 1788). Elizabeth était la sœur du général Sir John Oswald et la fille de James Townsend Oswald.

 

Thomas Bruce est né dans la noblesse, son père étant Charles Bruce, 5e comte d'Elgin et est né à Broomhall Castle (maintenant un petit hôtel de luxe qui semble être ce qui arrive à nos maisons ancestrales !), en Écosse, le 20 juillet 1766. Il a été ambassadeur tout au long de sa carrière en Autriche, en Belgique et à Constantinople où il a été ambassadeur britannique auprès de l'Empire ottoman.

 

L'une des choses les plus notoires pour lesquelles on se souvient de Thomas Bruce est le retrait des marbres d'Elgin du Parthénon à Athènes, en Grèce. Aujourd'hui, ces mêmes antiquités peuvent être vues au British Museum de Londres.

 

Bien que ma cousine Elizabeth ait été la seconde épouse de Bruce, ils ont eu quatre fils et trois filles dont James Bruce qui est devenu gouverneur de l'Amérique du Nord britannique (la péninsule de Bruce et le comté de Bruce portent son nom), Robert Bruce qui est devenu lieutenant-colonel dans le Grenadier Guards et épousa Katherine-Mary, fille de Sir Michael Shaw-Stewart, 6e baronnet; Sir Frederick Wright-Bruce, diplomate ; Thomas Charles Bruce, député de Portsmouth ; Charlotte-Christian qui a épousé Frederick Locker, le petit-fils du contre-amiral Sir Edward Locker; Augusta Frederica Elizabeth, dame d'honneur de la reine Victoria qui épousa Arthur Stanley qui devint doyen de Westminster. La dernière fille était Frances-Anne mais je ne trouve aucune information supplémentaire à son sujet.