Margaret Galloway, ma 11e grande tante (paternelle) et son mari, le lien de Thomas R. Rattray avec la royauté écossaise.

Ma onzième grand-tante, le mari de Margaret Galloway, le 5e arrière-grand-père de Thomas R. Rattray était Sir John Stewart, 2e comte d'Atholl. Sa mère était Joan Beaufort et son père était Sir James Stewart, le chevalier noir de Lorn. Joan Beaufort a déjà été mariée au roi Jacques Ier d'Écosse. Avec ce mariage, Sir James Stewart devint le beau-père du roi Jacques II.

 

Ceci notre famille directement dans les maisons nobles d'Europe à travers nos ancêtres écossais. Vous pouvez en lire plus ici sur Sir James Stewart, la reine Joan Beaufort et leur histoire (extrait de Wikipédia) :

 

James Stewart, le chevalier noir de Lorn (vers 1399-vers 1451) :

 

Le chevalier noir de Lorn est né à Innermeath, en Écosse. Son père, Sir John Stewart (décédé le 26 avril 1421), était ambassadeur en Angleterre et était marié à Isabel MacDougall (décédée le 21 décembre 1439), héritière de la maison d'Ergadia, la lignée aînée descendant de Somerled, roi de Mann et les îles. Il était un descendant en ligne directe d'Alexander Stewart, 4e grand intendant d'Écosse, par l'intermédiaire de son deuxième fils, Sir John Stewart of Bonkill, qui a été tué à la bataille de Falkirk. Sa mère était également une descendante de Robert Ier d'Écosse par son second mariage avec Elizabeth de Burgh.

 

James était un frère cadet de Robert Stewart, 1er Lord Lorne (1382-1449), dont les descendants portaient ce titre. Il était un allié des Black Douglas, comtes de Douglas. Après le meurtre de Jacques Ier d'Écosse en 1437, le pouvoir était détenu par Archibald Douglas, 5e comte de Douglas, en tant que régent du mineur Jacques II d'Écosse. Les Stewarts de Lorne faisaient partie de ses partisans les plus fiables, et leur pouvoir augmentait considérablement tandis que la famille Douglas contrôlait l'Écosse et que le roi n'avait que 7 ans. Cependant, la mort inattendue du 5e comte de Douglas d'une fièvre en 1439 a vu le pouvoir désormais difficilement partagé entre William, 1er Lord Crichton, chancelier d'Écosse et Sir Alexander Livingston, gouverneur du château de Stirling.

Stewart a épousé la reine douairière, Joan Beaufort, et est devenu le beau-père de Jacques II. Stewart et ses alliés de Douglas prévoyaient de retirer le jeune James II qui était détenu par Livingstone dans son fief du château de Stirling. Cependant, Livingston arrête Lady Joan le 3 août 1439, l'emprisonne au château de Stirling, tout en jetant Sir James et son frère Sir William dans son cachot. Ils ont ensuite été libérés pour bonne conduite. Il a reçu un sauf-conduit en Angleterre en 1445, 1447 et 1451. Il aurait été capturé en mer par des pirates flamands et mis à mort après 1451.

 

Il épousa, avant le 21 septembre 1439, Joan Beaufort, reine douairière d'Écosse et veuve de Jacques Ier d'Écosse. Ils avaient une dispense papale. Joan était une fille de John Beaufort, 1er comte de Somerset (fils de Katherine De Roet/Swynford et Jean de Gand, duc de Lancaster, fils d'Edouard III d'Angleterre) par son épouse Lady Margaret Holland, fille de Thomas Holland, 2e Comte de Kent et Joan 'The Fair Maid' of Kent.

 

James Stewart et Joan Beaufort ont eu 3 enfants :

 

John Stewart, 1er comte d'Atholl
James Stewart, comte de Buchan, d. 1499. Marié le 27 mars 1459 avec Margaret Ogilvy, fille d'Alexander Ogilvy of Auchterhouse.
Andrew Stewart, v. 1443-1501. L'évêque de Moray de 1483-1501.

 

Plus à suivre car j'ai le temps d'explorer cette connexion royale fascinante dans ma famille.