Hai mansion, Seggie House

The Haig & Galloway Family Connection et comment je suis lié aux grands distillateurs d'Écosse

Au cours de mes recherches familiales sur ma famille paternelle, j'ai découvert que ma 2e cousine, Agnes Wotherspoon Galloway, vivait à Seggie House, en Écosse. Cette adresse est apparue sur plusieurs recensements écossais après son mariage avec Hugh Edwin Haig. À un moment donné, j'ai remarqué qu'elle avait plusieurs de ses proches inscrits à la même adresse.

 

Quand j'ai trouvé une notice nécrologique pour Agnès, elle mentionnait qu'elle était "de Seggie House", alors j'ai décidé de voir où se trouvait cette ville écossaise. Lorsque j'ai cherché sur Google "Seggie House, Ecosse", j'ai été surpris de découvrir qu'il s'agissait d'une vraie maison - un manoir - et j'ai trouvé la photo de Seggie House qui est montrée ci-dessous.

 

Il s'avère que Seggie House était la maison familiale du mari de ma 2e cousine (Agnes Wotherspoon Galloway), Hugh Edwin Haig. La maison Seggie existe toujours aujourd'hui à St. Andrew's, en Écosse, mais n'appartient plus à la famille Haig.

 

Les Haig étaient une famille riche originaire des Pays-Bas, Robert Haig étant le premier Haig à arriver en Écosse vers 1623. Robert a appris la distillation en Hollande et a apporté ces talents dans sa nouvelle maison en Écosse. En 1655, il se heurta à des problèmes pour avoir distillé du whisky le jour du sabbat. Avec cette charge, la famille Haig est devenue la plus ancienne famille de distillateurs de whisky jamais enregistrée en Écosse avec plus de 350 ans d'expérience.

 

En 1751, l'arrière-arrière-petit-fils de Robert, John Haig, épousa Margaret Stein, fille d'un riche distillateur écossais, John Stein, propriétaire de Kennetpans.

 

Quand ils se sont mariés, John et Margaret ont emménagé dans Gartlet Farmhouse, un « petit » manoir que le père de Margaret leur a offert en cadeau de mariage. La photo de droite (ci-dessous) est Gartlet Farmhouse - à peine ce que j'appellerais petit ou modeste !

 

John et Margaret ont eu 11 enfants avant la mort de John à l'âge de 53 ans. Margaret, inconsolable à la mort de son mari, s'est couchée jusqu'à ce qu'elle reçoive la visite du fantôme de sa mère décédée (Margaret Caldam) qui lui a dit « Prenez vos enfants et éduquez-les et donnez-leur un bon départ dans la vie. Car il m'est permis de vous dire que si vous tenez compte de mes paroles, certains de vos descendants s'élèveront à des postes aussi élevés dans ce monde que vous n'en avez pas rêvé".

 

Les frères de Margaret, John et James Stein, ont pris les 5 garçons sous leur aile et les ont formés comme distillateurs à Kennetpans et Kilbagie. Avec cette formation, les 5 garçons ont surpassé leurs oncles avec leurs succès commerciaux.

La fille de Margaret et John, Margaret Haig, a épousé John Jameson et ensemble, ils ont eu 16 enfants, dont 10 ont survécu jusqu'à l'âge adulte. John Jameson a finalement pris le contrôle de la distillerie Bow Street et a créé l'empire du whisky Jameson.

 

James Haig est allé à Édimbourg et a fondé la distillerie Lochrin, puis Canonmills en 1783 et la distillerie de Sudbury en 1806. Dans les années 1790, il était le principal distillateur des basses terres et porte-parole de l'industrie.

John Haig a fréquenté l'Université St. Andrew's, puis a fait son apprentissage chez Seggie. Il a épousé sa cousine, Margaret Stein, puis a déménagé à Édimbourg pour rejoindre son frère James à la distillerie Lochrin. En 1804, il acheta et agrandit les distilleries Leith et Cameron Bridge.

 

Andrew Haig est resté à Kilbagie où il avait été apprenti pour son oncle, James Stein.

 

 

William Haig a épousé sa cousine germaine Janet Stein. Il a fait son apprentissage auprès de son oncle Robert Stein à Kincaple qu'il a finalement repris.

Il a construit la distillerie Seggie (fermée plus tard et transformée en papeterie où il a connu le succès) et a repris la distillerie de son frère John's Bonnington en 1821 jusqu'en 1826, date à laquelle elle est passée à Haig Bros & Co (John et Robert, ses deux fils).

 

Le fils de William et Janet, John (1802 -) épousa Rachel McKerras Veitch en 1839. Leur fils Douglas (1861 - 1928) devint le maréchal Sir Douglas Haig.

 

Une histoire plus approfondie de la famille Haig suit, empruntée à "The Haig Family Story" que l'on peut trouver sur le site Web suivant :

http://www.kennetpans.info/index.php?option=com_content&view=article&id=150&Itemid=354

 

 

L'histoire de la famille Haig

 

ROBERT HAIG c1600 -1664

On dit que Robert a appris l'art de la distillation en Hollande avant de s'installer à Throsk, près d'Alloa, en 1623.

 

En 1655, il a été cité à comparaître devant la Kirk Session accusé du crime odieux de distiller le jour du sabbat

"Son chaudron sur le feu, et un stand reiking"

Il s'agit de la première référence connue à la distillation de whisky en quelque sorte et donne facilement à la famille Haig le titre de la plus ancienne dynastie de whisky d'Écosse avec plus de 350 ans d'expérience.

 

JEAN HAIG 1720 - 1773

En 1751, l'arrière-arrière-petit-fils de Robert Haig épousa Margaret, la fille de John Stein de Kennetpan. Ils ont emménagé dans la ferme Gartlet qui était proche des distilleries Kennetpans et Kilbagie.

 

Une dot de John Stein ?

 

La maison a été décrite comme « un joli petit manoir avec des crowsteps, des tuiles et des pierres d'angle, se distinguant par un pignon d'entrée en saillie au centre de la façade avec une entrée en plâtre, un panneau héraldique et une lucarne ronde ».

 

Les Haig ont eu onze enfants avant la mort prématurée de John à l'âge de 53 ans.

Margaret, inconsolable, s'est couchée et a refusé de se lever jusqu'à ce que le fantôme de Margaret Caldam (sa mère décédée) apparaisse, la suppliant de se lever en disant : « Prenez vos enfants et éduquez-les, et donnez-leur un bon départ dans la vie. Car il m'est permis de vous dire que si vous prêtez attention à mes paroles, certains de vos descendants s'élèveront à des postes si élevés dans ce monde que vous n'en rêvez pas ».

 

Leurs oncles, John et James Stein ont pris les cinq fils sous leur aile et les ont formés comme distillateurs à Kennetpans et Kilbagie. Les jeunes Haig étaient avides d'apprendre et avec le soutien financier et les conseils de leurs oncles, ils sont même allés les surpasser.

 

LES ENFANTS DE JOHN HAIG ET MARGARET STEIN

MARGARET HAIG 1752 - 1815

Marié à John Jameson d'Alloa.

Avait 16 enfants dont 10 ont survécu jusqu'à l'âge adulte.

John a finalement pris le contrôle de la distillerie Bow Street et a créé la dynastie du whisky Jameson.

 

JAMES HAIG 1755 -1833

Je suis allé à Édimbourg en 1780 et a construit la distillerie Lochrin, puis Canonmills en 1783 et la distillerie de Sudbury vers 1806.

Dans les années 1790, il était le plus grand distillateur des basses terres et le porte-parole de l'industrie.

 

MARIE HAIG b1756

 

JEAN HAIG 1758-1819

A fréquenté l'Université de St Andrew, puis a été apprenti chez Seggie.

Marié à sa cousine Margaret Stein.

S'installe à Edimbourg et rejoint son frère James à Lochrin.

Acheté et agrandi la distillerie Leith à Bonnington et la distillerie Cameron Bridge en 1804.

 

GEORGES HAIG 1760 - 1774

Mort à quatorze ans.

 

ANNE HAIG née en 1761 – aucune autre information trouvée à ce jour.

 

ROBERT HAIG 1764 - c1834

S'installe à Dublin où il achète la distillerie Dodderbank en 1795.

 

JANET HAIG née 1766

Marié à John Philp qui a fondé Doll's Distillery à Menstrie.

 

CALDOM HAIG 1767 – aucune autre information trouvée à ce jour.

 

 

ANDREW HAIG 1769 - 1824

Il a séjourné à Kilbagie où il avait été apprenti pour son oncle, James Stein.

Dans 1810 Morning Chronicle de février 1820, où il était répertorié comme « de Clackmannan », il a été nommé comme l'un des quatre principaux distillateurs avec James Haig (Sudbury), John Stein (Kennetpans) et Spears Mitchell & Co.

 

WILLIAM HAIG 1771 - 1847

A épousé sa cousine germaine Janet Stein

A fait son apprentissage auprès de son oncle Robert Stein à Kincaple qu'il a finalement repris.

Construit la distillerie Seggie. Semble avoir repris la distillerie de son frère John's Bonnington en 1821 jusqu'en 1826, date à laquelle elle est passée à Haig Bros & Co (John et Robert, ses deux fils).

Le fils de William et Janet, John (1802 -) épousa Rachel McKerras Veitch en 1839. Leur fils Douglas (1861 - 1928) devint le maréchal Sir Douglas Haig.

 

 

LES MARQUES HAIG

JOHN HAIG & CO LTÉE

Fondé par John Haig (1802 - 1878)

Fondateur de la distillerie Cameron Bridge en 1824

John était un innovateur tout comme ses oncles Stein. Il s'est vite rendu compte que l'invention des Patent Stills conduirait à une surabondance de spiritueux inondant le marché des basses terres. Au milieu des années 1830, il tenta d'intéresser d'autres distillateurs à un projet visant à réguler la production et à stabiliser les prix. Dans les années 1850, il était considéré comme l'un des principaux porte-parole des Scottish Distillers et était capable d'influencer le gouvernement sur les lois relatives à la fabrication de l'alcool. En 1865, il a inspiré la création de la Scotch Distillers Association. Cela allait devenir plus tard DCL (Distillers Company Ltd), un groupe de distillateurs de whisky de grain formé pour essayer de contrôler le marché des spiritueux maintenant saturé. En 1877, les membres de la DCL contrôlaient 75 % de la production de whisky de grain. John Haig & Co Ltd a été introduit en 1894 et en mars 1919, les actions ordinaires ont été vendues à DCL qui en a pris le contrôle.

 

 

HAIG & HAIG

Fondée en 1888 par les quatre fils de John Haig principalement pour commercer sur le marché américain. En 1893, ils ont introduit la désormais célèbre bouteille Dimple sur ce marché. Haig & Haig est devenue une société anonyme en 1898 mais a été mise sous séquestre en 1907. Après avoir été transférées à plusieurs reprises, les intérêts de Haig & Haig ont finalement été achetés par DCL et transférés à John Haig & Co en 1925.

 

FAITS SUR LA MARQUE HAIG

En 1958, la bouteille Haig Dimple a été le premier contenant à être déposé par l'Office des brevets des États-Unis pour son design unique.

 

De 1930 à 1970, Haig Gold Label était la marque leader au Royaume-Uni, soutenue par le célèbre slogan « Ne soyez pas vague, demandez Haig », la première marque à vendre un million de caisses sur le marché intérieur.

 

Joe Kennedy, le père de JFK et président de Somerset Importers, a été nommé distributeur des marques Haig's Dimple aux États-Unis.

 

Le célèbre Field Marshall Earl Haig, célèbre pendant la Première Guerre mondiale, était président de DCL en 1924.

 

À ce jour, la distillerie Haig's Cameron Bridge est la plus grande distillerie de spiritueux d'Europe.

 

Malheureusement, aucune de ces richesses familiales ne semble avoir atteint ma branche de l'arbre généalogique, mais le fait que nous puissions prétendre être liés à tant de personnages historiques et que les marques qu'ils ont créées vivent, est néanmoins passionnant.

 

On peut même revendiquer un "six degrés de séparation" à la célèbre famille Kennedy

par cette branche de la famille !

 

Plus d'informations sur cette branche fascinante de la famille sont à venir.

 

 

 

Seggie House