img-Pope-Saint-Callistus-II-2.jpg

Pape Callixte II, Guy de Bourgogne

28e grand-oncle paternel

Guy de Bourgogne était le fils du comte Guillaume Ier de Bourgogne, l'un des nobles les plus riches d'Europe. Né dans l'une des familles les plus aristocratiques d'Europe, Guy est né vers 1065 et était l'un des 12 enfants du comte William et de sa femme, Stéphanie. Son frère, Raymond, comte de Galacie (Espagne), était mon 28e arrière-grand-père.

Guy apparaît pour la première fois dans les premiers documents lorsqu'il est devenu archevêque de Vienne en 1088. En tant qu'archevêque, Guy a convoqué un groupe d'évêques français et bourguignons et a entamé des procédures pour excommunier le roi Henri V de l'Église catholique. Henri V avait extorqué au pape Pascal II de délivrer le  Privilège  de 1111  qui a emporté de nombreuses prérogatives papales précédemment revendiquées par le pape Grégoire VII. Le 20 octobre 1112, Guy reçoit l'approbation du pape Pascal II pour l'excommunication d'Henri V.

Après la mort du Pape Pascal II le 21 janvier 1118 à Rome, le nouveau Pape, Gélase II, fut élu à Rome. Henri V et le pape Gélase II ont eu une violente rencontre qui a forcé le nouveau pape à fuir Rome et à être couronné à Gaète en Italie centrale. Il se rend ensuite à l'abbaye de Cluny, située dans la région de la Loire en France. Le pape Gélase II mourut à l'abbaye de Cluny le 29 janvier 1119.

Le 2 février 1119, neuf cardinaux élisent Guy Pope à l'abbaye de Cluny. Le 9 février 1119, Guy a été couronné pape Callixte II à Vienne, en France.

Le pape Callixte II a d'abord semblé disposé à négocier avec Henri V, qui avait installé « l'antipape », Grégoire VIII, à Rome. Le pape Callixte a accepté de rencontrer Henri V au château de Mousson près de Reims, une ville située à 80 miles au nord-est de Paris. En octobre 1119, le pape Callixte II ouvrit le concile à Reims, une réunion à laquelle assistèrent le roi Louis VI de France, la plupart des barons de France et plus de 400 évêques et abbés.  

Henri V devait arriver seul à Mousson, mais il s'est plutôt présenté avec une force d'environ 30 000 hommes. Le pape Callixte II, sachant qu'Henri V n'était pas sur le point de négocier une solution pacifique à leur problème, refusa de le rencontrer et s'occupa plutôt d'une tentative de réconciliation entre les frères le roi Henri Ier d'Angleterre et le duc de Normandie, Robert II. Callixtus a également avancé avec l'excommunication d'Henri V et de l'antipape Grégoire VIII.

Callixte II a ensuite voyagé en Italie où,  des nombreux manifestants qui lui témoignèrent leur soutien, il eut bientôt le dessus sur Grégoire VIII. Grégoire VIII, malgré sa protection par les forces impériales, a fui Rome vers la forteresse de Sutri, à 50 kilomètres de là. Là, il a été fait prisonnier par les partisans du pape Callixte II du royaume de Sicile. Grégoire VIII est ensuite emmené à Rome et y est emprisonné. Il a été transféré dans divers monastères avant de mourir à La Cava, Salerne, quelque temps après août 1137.

En 1120, le pape Callixte II publia une bulle papale, Sicut Judaeis,  un document qui énonce formellement la position papale concernant le traitement des Juifs. Le décret visait à protéger les Juifs et faisait écho à la position du pape Grégoire Ier selon laquelle les Juifs avaient le droit de « jouir de leur liberté légale ». Cette bulle interdisait aux chrétiens de nuire aux juifs, de les obliger à se convertir au christianisme, de leur faire du mal, de prendre leurs biens, de perturber leurs fêtes ou d'interférer avec leurs cimetières, sous peine d'excommunication de l'Église catholique, une peine grave pour les chrétiens. Cette même bulle a été réaffirmée par les papes suivants jusqu'en 1447.

En tant que pape Callixte II, Guy a également rouvert les négociations avec Henri V pour régler le différend de longue date entre le roi allemand et l'Église catholique. Un accord a finalement été conclu le 23 septembre 1122 qui a rendu de nombreux pouvoirs à l'Église tout en conservant certains des pouvoirs du roi en Allemagne. Cet accord était connu sous le nom de  Concordat de Worms.

Le pape Callixte II est décédé le 13 décembre 1124. Il avait environ 59 ans au moment de sa mort.

Je trouve assez ironique le fait que ma famille contienne un Pape, surtout lorsqu'un de mes proches était  Le roi Henri VIII d'Angleterre, qui a remplacé la religion catholique en Angleterre par l'anglicanisme et, surtout, s'est placé à la tête de l'Église en Angleterre, déplaçant le pape et son autorité dans la « nouvelle » religion.