Lionel Joseph Pretoria Conacher dit "Le Train"

Lionel "The Train" Conacher était un athlète canadien d'étoiles, comme cela m'est lié par l'intermédiaire de ma 4e grand-tante paternelle, Grace McLagan, qui était la  Arrière grand-mère.  Cela fait de Lionel mon 3ème cousin, 2x éloigné.

J'ai découvert la célébrité de Lionel un peu par hasard alors que je lisais la nécrologie d'un autre cousin de Conacher, Hector (2e cousin 2x supprimé). Dans la nécrologie d'Hector figurait une note « Un membre d'une famille largement connue au Canada pour ses athlètes professionnels ». Cela a déclenché une familiarité avec le nom de Conacher, alors j'ai commencé à vérifier les Conacher bien connus au Canada.

C'est à ce moment-là que j'ai découvert Lionel et que son statut de célébrité (et d'autres membres de la famille Conacher) a été confirmé par un autre parent éloigné qui savait tout d'eux.

Lionel était connu sous le nom de « M. Tout » en raison de sa capacité à exceller dans tous les sports qu'il a essayés. Né le 24 mai 1900 à Toronto, son  le deuxième prénom lui a été donné alors que les troupes britanniques se battaient à Pretoria pendant la guerre des Boers au moment de sa naissance  (note latérale : j'étais à Pretoria pour affaires lors de la mise en service d'une nouvelle usine BMW environ 100 ans plus tard).

Lionel était le fils aîné et le troisième des dix enfants nés de mon cousin Benjamin Conacher et de sa femme, Elizabeth Black. Les Conacher vivaient dans le quartier Davenport de Toronto (juste au nord de Christie Pits), un quartier difficile de la ville à l'époque. Le frère de Lionel, Charlie, a décrit leur quartier d'enfance comme « l'un des bidonvilles de classe supérieure de Toronto ». Comme beaucoup de familles de l'époque,  Benjamin Conacher a eu du mal à s'occuper de sa famille. Lionel a quitté l'école après la huitième année et a transporté du gazon 10 heures par jour pour aider sa famille. Un autre air de famille intéressant ici puisque mon père, Albert Taylor (le 2e cousin de Lionel) a fait la même chose 50 ans plus tard.

À l'école Jesse Ketchum, où  le directeur encourage tous les garçons à faire du sport et à éviter les ennuis, Lionel a découvert qu'il était l'un des meilleurs athlètes dans tous les sports qu'il a essayés. Il est rapidement devenu une star du football, de la crosse et du hockey. Lionel a découvert que ses capacités athlétiques naturelles pourraient être une échappatoire possible à la pauvreté de son enfance.

Quand les gens disent que Lionel était "M. Tout", ils n'exagèrent pas. Au cours de son adolescence, Lionel a joué dans 14 équipes sportives différentes et a remporté 11 championnats. À l'âge de 16 ans, il a remporté le championnat de lutte légère de l'Ontario. À 20 ans, Lionel a remporté le  Championnat canadien amateur de boxe mi-lourd. En 1921, Lionel a combattu (et a été éliminé) contre le célèbre champion de boxe poids lourd Jack Dempsey lors d'un match d'exhibition.

Lionel était également bien connu pour avoir réussi un triple pour remporter le championnat de baseball de la ville de Toronto, puis, après le match, s'est précipité de l'autre côté de  la ville où jouait son équipe de crosse. Voyant que son équipe perdait 3-0, Lionel s'est précipité et a marqué 4 buts et une passe décisive donnant à son équipe la victoire.

Le sport préféré de Lionel était le football et il a commencé à jouer à l'âge de 12 ans.  Jouant au football de niveau senior en 1920, Lionel a été vu par un éclaireur des Argonauts de Toronto et l'a tellement impressionné qu'on lui a offert un contrat avec les Argonauts. Lors du premier match avec les Argonautes, Lionel a marqué 23 des 27 points de l'équipe. Pendant le match du 9e match de la Coupe Grey en 1921 (la première Coupe Grey Est contre Ouest dans l'histoire du Canada), les Argonauts ont mis fin aux Eskimos d'Edmonton 23-0. Lionel a marqué 15 des 23 points de l'équipe.

Un autre sport dans lequel Lionel excellait était le hockey sur glace. Les dépenses liées au hockey ont d'abord tenu Lionel à l'écart du jeu, et il n'a appris à patiner qu'à l'âge de 16 ans, faisant du hockey son sport le plus faible. Cela n'a pas empêché Lionel d'exceller au jeu, et après avoir été repéré en train de jouer au hockey par la Ligue nationale de hockey (LNH), Conacher a été approché par le Toronto St. Pat's qui lui a offert un salaire de 3 000,00 $ (3x le salaire moyen) jouer pour eux lors de la saison 1920-1921. Il s'est ensuite vu offrir un salaire de 5 000,00 $ par les Canadiens de Montréal pour jouer pour  eux au cours de la saison 1921, mais Lionel a refusé les deux offres car il ne voulait pas renoncer à son statut d'amateur.

Lionel a continué à jouer au hockey senior et, en 1923, il a fait partie de l'histoire en jouant pour l'équipe des seniors du nord de Toronto en tant que  le match de hockey a été la toute première diffusion à la radio. À l'été 1923, Lionel reçoit une offre de Ray Schooley, propriétaire des Pittsburgh Yellow Jackets (une équipe de hockey amateur aux États-Unis) pour jouer pour son équipe. Lionel a accepté et Schooley lui a créé un emploi d'assurance et a payé ses frais de scolarité pour que Lionel puisse améliorer son éducation.

En 1925, Lionel a commencé sa carrière de hockeyeur professionnel dans la LNH lorsque le  Les Yellow Jackets sont devenus professionnels et sont devenus les Pirates de Pittsburgh. Lionel a marqué le premier but de l'histoire de Pirate le jour de Thanksgiving américain, le 26 novembre 1925 contre les Bruins de Boston. Au cours de la saison 1925-1926, Lionel a marqué 9 buts en 33 matchs.  

La carrière de Lionel dans la LNH s'est déroulée de 1925 à 1937. Il a joué 2 saisons avec le  Pirates et a ensuite été échangé aux Américains de New York où il a joué de 1926 à 1930. En 1930, il a été échangé aux Maroons de Montréal et a joué avec Montréal de 1930 à 1933, puis a été échangé aux Blackhawks de Chicago où il a remporté sa première coupe Stanley en 1933 (également la toute première victoire des Blackhawks). En 1934, il est retourné à Montréal où il est resté jusqu'à ce qu'il mette fin à sa carrière de joueur dans la LNH en 1937.

Lorsque Lionel a pris sa retraite du hockey professionnel, il s'est présenté comme candidat libéral aux élections ontariennes de 1937 et a remporté un siège de député provincial à l'Assemblée législative de l'Ontario. Lionel est resté député jusqu'au 30 juin 1943, date à laquelle l'Assemblée législative a été dissoute pour les élections générales de 1943.

Lionel a couru pour un siège dans le  Chambre des communes du Canada aux élections générales canadiennes de 1945 en tant que  Candidat du parti libéral. Il a perdu en 1945 mais s'est présenté à nouveau en 1949 et a remporté cette fois un siège de député sous le gouvernement libéral du premier ministre Louis St. Laurent. Lionel est réélu en 1953.

Au printemps 1954, alors qu'il était à Ottawa pour exercer ses fonctions parlementaires, Lionel a été invité à participer à la partie de balle molle annuelle entre les députés et les membres de la tribune de la presse. Lionel a accepté et le 26 mai,  au cours de la 6e manche, Lionel a frappé un long drive dans le champ gauche étirant un simple en un triple  quand il a sprinté jusqu'au troisième but.  

Lionel se tenait à la troisième base respirant fortement avant de s'effondrer d'une crise cardiaque. Un autre député, médecin, s'est précipité au secours de Lionel, mais il n'y a pas grand-chose à faire ;  Lionel Conacher, l'homme nommé le plus grand athlète masculin canadien du demi-siècle (1950) à peine 4 ans plus tôt, était décédé.  

Lionel Conacher était vraiment un athlète doué, excellant dans de nombreux sports différents, et quelqu'un dont je suis fier de dire qu'il faisait partie de ma famille.