Le Très Révérend Arthur Penrhyn Stanley, Doyen de Westminster, époux de ma cousine Lady Augusta Frederica Bruce

Arthur Penrhyn Stanley est né le 13 décembre 1815 au presbytère d'Alderley dans le Cheshire, en Angleterre. Il est né d'Edward Stanley, recteur d'Alderley et plus tard évêque de Norwich, et de Catherine Leycester. Arthur était l'aîné de 5 enfants. Ses 2 frères étaient Charles et Owen (un explorateur naval renommé)  et ses 2 soeurs étaient Mary et Catherine. Mary était infirmière en Crimée et amie de Florence Nightingale (bien qu'il y ait eu un conflit entre Mary et Florence au sujet des techniques de soins infirmiers, Mary préférant apporter un réconfort religieux aux patients).

Arthur a fait ses études à la Rugby School auprès de Thomas Arnold (célèbre éducateur et historien anglais), puis au Balliol College d'Oxford. Fait intéressant, Arthur est généralement considéré comme la source du personnage, George Arthur dans le livre de Thomas Hughes, Thom Brown's Schooldays.

Arthur était un étudiant accompli qui a remporté la bourse irlandaise et le prix Newdigate pour son poème The Gypsies. En 1839, il fut élu membre de l'University College et la même année, il prit les ordres. En 1840, il voyagea en Grèce et en Italie puis retourna à Oxford où il s'installa pendant 10 ans et fut tuteur au collège. Selon les archives, Arthur entretenait d'excellentes relations avec ses élèves et son charme lui a valu des amis de tous bords.  

En plus d'être un érudit accompli, Arthur était connu comme un écrivain avec sa première publication étant La vie d'Arnold qui a été publiée en 1844. En 1847, il a publié un volume de Sermons et d'essais sur l'âge apostolique.

Arthur a maintenu des vues libérales envers la religion et la réforme universitaire. En 1850, il remplit les fonctions de secrétaire de la Commission royale et prit la part principale de la rédaction du rapport qui aida à réformer la législation universitaire et à ouvrir la porte aux réformes.

En 1862, à la demande de la reine Victoria, Arthur accompagna Edward, prince de Galles (futur roi Edward VII) lors d'une tournée en Égypte et en Palestine. C'est peut-être à cette époque qu'Arthur et ma cousine Lady Augusta Bruce se sont rencontrés, car Augusta était, à ce moment-là, une dame d'honneur de la reine Victoria depuis plusieurs années.

En 1863, Arthur fut nommé par la Couronne au doyen de Westminster. En décembre de la même année, Arthur épousa Lady Augusta Bruce, au grand désarroi de la reine Victoria qui s'opposait d'abord au mariage de son amie Augusta à l'âge mûr, mais l'affection de la reine pour Arthur Stanley gagna bientôt sa bénédiction pour leur union.

En tant que doyen de Westiminster, Arthur a entrepris de sauver et de préserver les monuments historiques de l'abbaye de Westminster. En 1865, il publia Mémoriaux de l'abbaye de Westminster, un trésor d'informations sur l'abbaye.  

Tout comme sa femme, le cercle d'amis d'Arthur comprenait des hommes de toutes confessions, de toutes classes sociales et de presque toutes les nations.  

En 1874, Arthur passe une partie de l'hiver en Russie où il participe au mariage d'Alfred, duc d'Édimbourg et de la grande-duchesse Marie Alexandrovna. Alfred était le 2e fils et le 4e enfant de la reine Victoria et du prince Albert.  

Au printemps 1876, la femme d'Arthur, Lady Augusta, mourut. Arthur ne s'est jamais complètement remis de cette perte. Après la mort de sa femme, Arthur a rassemblé ses lettres privées alors qu'elle était à la cour de la reine Victoria, qui ont ensuite été publiées.   Il mourut au doyenné de Westminster le 18 juillet 1881 et fut enterré dans la chapelle d'Henri VII. Les fenêtres de l'abbaye entourant sa tombe sont assez étonnantes et étaient un hommage à la mémoire d'Arthur par des amis de toutes les classes en Angleterre et en Amérique, dont une offerte en son honneur par la reine Victoria. Les fenêtres d'origine ont été détruites pendant le Blitz de la Seconde Guerre mondiale, mais ont été minutieusement restaurées et sont assez magnifiques à voir aujourd'hui.

À ce stade, j'ai des informations contradictoires quant à savoir si ma cousine est enterrée avec son mari à l'abbaye de Westinster ou si elle est enterrée au Royal Burial Grounds de Frogmore. Cependant, outre le magnifique tombeau d'Arthur dans la chapelle du roi Henri VII, de nombreux hommages et monuments commémoratifs sont rendus à son épouse, Lady Augusta Frederica Elizabeth.

Remarque : la photo de la tombe d'Arthur ci-dessous provient de http://www.alamyimages.fr et le portrait  en haut de la page est de Lowes Cato Dickinson.